FAUNE & FLORE
Moutarde blanche - Sinapis alba
Moutarde, c'est le nom de la plante - aussi bien que du condiment qu'on en fait, qui se présente en buissons de fleurs jaunes que l'on rencontre au mois de mai au bord des chemins. 

Les feuilles de certaines variétés sont consommées en salade ou cuites. Jusqu' au moyen-âge on consommait les feuilles confites dans du vinaigre, puis ce sont les graines qui ont été utilisées broyées et fermentées dans du vinaigre ou du verjus. Elles entrent alors dans la fabrication du condiment bien connu. 
Le mot « moutarde » vient de « moût ardent » ou piquant ( mustum ardens en latin )
  
On reconnaît habituellement à la moutarde des vertus digestives, antiseptiques ; elle soigne les rhumes, les rhumatismes..., on en fait des cataplasmes, des sinapismes, ce mot vient d' ailleurs du nom latin de la plante sinapis qui a donné « sénevé » (cf. la parabole rapportée par Matthieu 13.31-32 « Le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé qu'un homme a pris et semé dans son champ. C'est la plus petite de toutes les semences; mais, quand il a poussé, il est plus grand que les légumes et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent habiter dans ses branches »  

 La moutarde a de préférence été cultivée à proximité de vignobles pour le verjus ou le vinaigre et à proximité de forêts : à la recherche d'un revenu supplémentaire, les charbonniers semaient la moutarde dans les sols enrichis par les cendres...puis vendaient les graines aux moutardiers. Comme en Bourgogne... 

                                                                              Andrée Czerny