GEOLOGIE
Les granites du Sidobre 
Les Trois Fromages, Peyro Clabado, le Roc de l’Oie, le Chaos de la Resse, celui de la Balme, etc… sont autant d’étapes surprenantes lors des randonnées dans le Sidobre, étapes où l’on découvre, dans un décor de forêt, d’énormes rochers de granite, empilés dans des équilibres improbables et évoquant des formes bizarres. Et parfois, lors de ces randonnées, résonnent les martellements et les crissements des nombreuses scieries de blocs de granite. 

Le massif granitique du Sidobre, dessinant sur une carte géologique une forme d’amande de 15 km de long sur 7 km de large, et culminant à 700 m, trouve son origine dans les bouleversements liés à la création de la chaîne hercynienne, il y a plus de 300 millions d’années. Lors de la confrontation de deux plaques tectoniques (la Laurasie au nord et le Gondwana au sud), l’échauffement des matériaux dans les grandes profondeurs a abouti à la création d’un magma visqueux. La pression, due à la profondeur (plus de 100 km), s’élevant à 1,5 GPa (15 000 bar), combinée aux contraintes telluriques, a fait monter la température entre 800 et 1000°, faisant fondre les roches profondes soumises aux frottements, et les transformant en magma. Celui-ci, plus léger que les roches environnantes, s’est frayé un chemin vers la surface, telle la lave d’un volcan. Cependant, à la différence d’un volcan, ce magma n’est pas parvenu jusqu’à la surface, s’arrêtant à mi-chemin ; il s’est alors refroidi, durci, cristallisé lentement, enfoui à des kilomètres de la surface, devenant du granite. Cette roche, c’est l’association de cristaux de quartz (translucide gris, beige ou rose), de feldspath (blanc mat), de mica (noir).
L’érosion a disposé alors de 200 millions d’années pour raboter les épaisses couches qui recouvraient cette bulle de granite.  
Cette longue période, tectoniquement calme, a été suivie par une nouvelle confrontation des plaques européenne, ibérique et africaine, aboutissant à la création des reliefs pyrénéens (- 45 Ma) et alpins (- 35 Ma), ayant pour conséquence la surélévation du Massif Central. C’est ainsi que la bulle de granite du Sidobre est mise à jour, subissant à son tour les effets de l’érosion.
Les Trois Fromages - Sidobre
L’érosion du granite s’effectue en plusieurs étapes : fissuration de la bulle en de multiples blocs, infiltration des eaux, attaque des bords des fissures par les ions acides, conduisant à la dissociation des cristaux. Le feldspath et le mica se transforment en boues argileuses, et le quartz en sable. C’est l’arénisation (du latin arena = sable). Le produit de cette érosion est transporté par les rivières, et il n’est pas impossible qu’une partie du Sidobre existe actuellement sous forme de plage … sur les rivages de l’Atlantique ! 
Le village de Lacrouzette est un bon départ pour les multiples randonnées en Sidobre. Vous serez surpris de voir dans ce village que le moindre mobilier urbain est en granite ! Quant à son église Notre Dame du Granit (GPS : N 43 39' 49" ; E 2 20' 49"), elle possède des bas-reliefs en granite d’une belle originalité, réalisée par le sculpteur Jacques Bourges, et elle mérite un détour !

                                                                                                                                                                   Jean-Paul